Bonjour, aujourd’hui, j’ai envie de remettre à l’honneur cette immense enveloppe humaine pourtant tant oubliée! Notre peau! Elle serait, d’une part, le plus grand organe du corps humain* et d’autre part, c’est un organe sensoriel. En résumé, cela donne le plus grand organe sensoriel… Je me suis donc dit qu’il y avait peut-être un truc à faire car nous avons tendance à l’oublier, sauf étrangement les zones érogènes principales qui, elles, sont connues de toutes et tous !

Pourquoi je parle de cela aujourd’hui?

Pour vanter les bienfaits des différentes techniques de massages bien-être ou des ateliers enfants que je propose, je ne vais pas le cacher 😊, mais surtout pour vous faire prendre conscience, comme je l’ai fait également, qu’au travers de notre peau, il se passe tout un tas de choses.

Quand on parle du sens du toucher (celui qui est donc relié à la peau), on pense souvent à la notion de toucher quelque chose ou quelqu’un et donc à la texture, l’ossature de l’objet ou de l’autre par exemple. Mais comme le dit Ashley Montagu dans son livre La peau et le toucher, “c’est par notre peau que nous ressentons, aimons, détestons”, cela va donc bien plus loin qu’une sensation agréable ou désagréable et les sensations vont donc dans les deux sens, toucher et être touché(e).

Le toucher est un besoin fondamental : les expériences d’Harlow (pour celles et ceux qui craignent les expériences sur animaux, je vous déconseille de vous renseigner) ou d’Ashley Montagu nous le prouvent, je vous laisse googler si cela vous intéresse. La conclusion est que le toucher dans l’enfance est essentiel pour le développement physique mais aussi psychique.

Et adulte?

Le manque de toucher se ressent également chez l’adulte. Ce n’est pas parce que l’on grandit que le toucher devient optionnel, bien au contraire.
Les études faites notamment par le Touch Research Institute aux Etats-Unis démontrent que le massage bien-être permet de réguler le stress, l’anxiété, la douleur, le sommeil, le système immunitaire, diminue les symptômes du sevrage ; il augmente la production d’ocytocine, hormone de l’amour et du lien social, améliore l’image de notre corps et la confiance en soi et en la vie, l’attention et la concentration.

Et plus la peau est touchée, plus elle devient sensible…

Alors pourquoi se priver ?!

*le plus grand organe du corps humain aurait été découvert fin mars 2018 et aurait détrôné la peau https://www.sciencesetavenir.fr/sante/decouverte-l-interstitium-le-potentiel-80e-organe-du-corps-humain-et-le-plus-grand_122536