Méditation

Les bienfaits ne sont plus à démontrer : diminution du stress, développement de l’attention et de la gestion des émotions, réduction de la douleur et amélioration de nos comportements sur les plans émotionnel, cognitif et social. Elle augmente également la dopamine, neurotransmetteur de la volonté, de la confiance et de la créativité.

La méditation nous montre la nature transitoire de nos sentiments et de nos perceptions et quand nous prêtons attention à nos sensations corporelles, nous pouvons reconnaître le flux et reflux de nos émotions et ainsi augmenter notre contrôle sur elles.

C’est une invitation également à mettre des mots sur ce que nous ressentons et à observer l’interaction entre nos pensées et nos sensations physiques. 

Je vous guiderai donc dans cette exploration.

Les méditations actives

Comme le dit Osho (maître spirituel indien du 20ème siècle) dans le livre « Meditation, the art of ecstasy » (Méditation, l’art de l’extase), « la vie a besoin d’expression et la vie est expression ». Et le mouvement est une des expressions de la vie. Il dit également : « une technique de méditation qui commence par le mouvement, l’action, nous aide par d’autres façons aussi. Cela devient une catharsis. Quand nous sommes simplement assis, nous sommes frustrés ; notre esprit veut bouger et nous sommes juste assis. »

Commencer la méditation par des exercices actifs permet de relâcher les tensions accumulées dernièrement mais aussi de libérer certains blocages inscrits dans le corps. 

Le mouvement permet également de porter attention et d’observer son corps, ses différentes parties, ce qui se passe à l’intérieur de nous lorsque nous les mobilisons.

Une séance de méditation active se finit toujours par un temps allongé ou assis afin de prendre conscience et d’intégrer les modifications, les sensations corporelles ou encore les émotions qui sont apparues ou bien disparues. 

Bien que je préfère commencer par des méditations actives, vous pouvez ne pas avoir l’envie, la possibilité ou une peur qui vous fait préférer une méditation « statique », nous suivrons donc votre besoin et votre désir.

 

Les méditations assises ou allongées

Les techniques de méditation assises ou allongées ont tout d’abord l’avantage d’être accessibles à toutes et à tous ou presque (voir les contre-indications ci-dessous).

Je vous proposerai différentes techniques issues de diverses philosophies. Les objectifs sont toujours les mêmes : l’observation et l’exploration de ce qui est, de ce qui se manifeste dans notre corps, nos émotions, nos pensées à l’instant présent sans mettre de volonté particulière si ce n’est l’acceptation de ces phénomènes qui nous traversent.

 

 Contre-indications de la méditation

Les personnes psychotiques et schizophrènes ou celles qui ont d’importants troubles anxieux.